une année en Gironde – 7

Le pull bleu ou le noir? Deux jeans ou quatre robes? Pour la soirée du 13, j’amène une tenue plus chic? Non mais c’est l’enfer de trancher!

Parlons fille, parlons fringues!

Nous avons droit à 140 kg de bagages pour nous quatre. Le chien voyage en soute. 35 kg par personne, donc. Mais qu’est ce qu’on apporte au fait? Là-bas dans le Sud, il n’y a que trois saisons, presque. Pas besoin des gros vêtements d’hiver… Mes fourrures resteront à la maison. J’adore dire ça, on dirait que je croule sous les visons! Idem pour les tenues de ski, celles du Québec sont trop chaudes.

Et c’est là, tandis que je tri, que je réalise que j’ai énormément de vêtements. J’ai quelques vices: les manteaux – comment choisir entre mes deux manteaux MO851?… impossible – les chandails, d’ailleurs j’aime l’automne pour le seul plaisir de reporter des pulls dans lesquels on se roudoudoune. Je n’ai pas parlé des chaussures encore… D’accord, je sacrifie les bottes, je n’en emmène pas, par contre je me lâche sur les sandales. Et puis, les chaussures de course, celles de marche, celles de ski… ah, quatre paires de bottes de ski, vous imaginez le volume… et le poids.

Je ne fais tout juste de commencer. Faux, nos bagages sont prêts, reste ceux du mâle domestique, qui prend ses outils en prime. Plus son appareil photo chinois qui fait des panoramiques extrêmes. À lui seul, je vois le coup qu’il va apporter plus de choses que nous tous réunis!

*********

Nous avons finalement eu un excédent de bagages. Pas tant que ça, 24 kg. Vu la note à payer, ça fait cher du kilo superflu. On devrait y penser pour les obèses… c’est salaud, mais peut-être que ça aiderait à la réduction du surpoids?

Et c’est fou, on ne s’est pas engueulé. Enfin si, j’ai pété une coche quelques heures le jour J, mais un boulon ne tournait vraiment pas rond, je l’ai forcément signalé ! Ça reste incroyable que ce soit la seule prise de bec autour de ce départ assez… intense, dirons nous.

Les travaux ne sont pas terminés: la maison est propre (enfin presque, c’était ça le boulon croche, on fait venir une entreprise pour faire le ménage la veille du départ, mais entre temps on tire des joints et on sable… forcément la jolie petite couche de poussière blanche dont Les Lavettes étaient venues à bout, a réapparu), mais la salle de bain n’est pas finie. Il reste l’installation du plancher chauffant, le carrelage, la peinture et les meubles. Le plus drôle? Les échangistes aimeraient que Fred leur fasse une SdB… ça va devenir sa spécialité!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s