une année en Gironde – 15 le lupanar de la Reine Margot

Construit au 17e siècle par Amanieu D’Albret sur une « motte » médiévale – une sorte de bourg – datant du 11e siècle, le Château de Cazeneuve devient rapidement une résidence secondaire d’Henri 4, alors roi de France. C’est surtout son épouse, Marguerite de France, Marguerite de Valois, mieux connue sous son surnom de Reine Margot, qui fait les grandes heures de la bâtisse.

Les moeurs volages de la belle Margot sont célèbres partout au royaume. Elle utilisait un sous terrain pour rejoindre ses amants dans une grotte logée au bord de la ravissante rivière du Ciron. D’ailleurs, le chemin est tellement étroit et glissant, qu’on n’ose à peine imaginer comment ça se passait avec des robes longues et des chaussures à talons !

Au point où son mari, sous prétexte qu’elle ne lui fait pas d’enfant, la répudiera et l’y assignera à résidence jusqu’à l’annulation du mariage en 1583, avant qu’elle reparte avec meubles et bagages vers la Normandie. En reste un château dont le roi s’est séparé – les guerres coûtent tellement cher mon bon monsieur – au profit d’un bienfaiteur qui s’est engagé à le restaurer. Aujourd’hui, plusieurs salles se visitent : salon bleu, chambres du roi et de la reine entre autres, cuisine, salle à manger, chapelle. Il est encore habité par la famille Ducale des Sabran-Pontevès.

L’ensemble est assez joli, agréablement restauré pour être classé au patrimoine historique. Avec une groupe beaucoup trop gros, nous avons suivi une guide « pète sec » tendance maîtresse d’école qui nous donnait beaucoup d’infos en vrac. Genre name dropping, alors telle tapisserie telle marque, telle commode telle provenance. Tout s’enchaînait sans qu’on puisse vraiment s’accrocher, apprendre ou rêver. Même la sublime citation amoureuse de la Reine Margot – elle a quand même dit aussi que « Le scandale est souvent pire que le péché » – a été énoncée tellement
rapidement qu’on n’a jamais été capable de la retenir (et je suis incapable de la retrouver). Grosso modo, elle disait à son mari qu’aucune amour n’est mauvaise et qu’il n’avait pas le droit de l’empêcher d’aimer. Et puis la visite était beaucoup trop longue… enfin, ça valait le déplacement d’autant que le château est à quelques minutes de chez nous.

La jeune cave (un petit siècle) compte 4000 bouteilles de Bordeaux de différents vignobles. Une énorme bouteille de … 27 litres donne une idée des formats disponibles!

Le parc qui entoure le château est bucolique à souhait avec sa promenade le long du Ciron, d’autant qu’il dispose d’une bambouseraie centenaire tout à fait charmante. En conclusion, une visite intéressante qui ne nous marquera pas trop.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s