CAF CAF CAF caf… ouillages

Je mérite la médaille de la CAF (Caisse d’allocations familiales) : un appel aux trois jours depuis trois mois, plus une dizaine de visites live, et depuis cette semaine, l’exigence absolue d’appeler deux fois pour une même raison, pour être sûr d’avoir une réponse éventuellement pertinente (un seul téléphone ne suffit pas). Parce qu’à 15 minutes d’intervalle, on a de bonnes chances de ne pas tomber sur la même personne, et chacune dit un truc différent. Comment s’y retrouver ?

Si par malheur, je tombe sur un(e) jeune – lire, moins de 40 ans – c’est pire. Aucune empathie, aucune volonté de comprendre, aucune écoute. « Je suis à la plate-forme moi madame, ce n’est pas moi qui traite votre dossier » m’explique mon interlocutrice quand je me surprends des 15 jours nécessaires pour scanner une feuille. « Mais non madame, ce que vous me dites n’est pas possible » me lance l’une d’entre elles, alors que j’ai la preuve contraire sous les yeux. « Ah madame, nous avons des millions de demandes à traiter », etc.

Sans compter que c’est la seule administration qui refuse encore de m’appeler par mon nom, et non par celui de mon mari. Je n’ai rien contre le joli patronyme de ma belle-famille, mais ce n’est pas le mien. Voilà. Et ça pose de sérieux problèmes quand il s’agit de me retrouver.

Et je parle français…

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s