c’est celui qui l’dit qui l’est…

La vie en Gironde comporte beaucoup de plaisirs et UNE difficulté : trouver autre chose que du vin… de Bordeaux. Quelque soit la boutique où l’on entre, le désir de boire un Bourgogne, un Cahors ou un Pic Saint Lou énerve le vendeur. Tout de suite l’agacement. Quant au fantasme de boire, comme à Montréal, des vins chiliens, argentins, italiens, que dis-je californiens…

Tout ça avant d’arriver à Mèze. Dans ce village près de l’Étang de Thau, nous avons découvert le « Vin de merde ». Appellation largement contrôlée par tous les touristes qui avaient décidé que le vin du Languedoc était un vin… Un vigneron malin et féru de marketing a pris l’insulte au pied de la lettre : il a appelé son cru « le vin de merde ». L’anecdote est amusante, le vin… ordinaire finalement.Mais il s’offre très bien !

Enfin, ça ne vaut pas le vin de garage.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s