roche, papier, papier…

La paperasse en France est, comme la course à pieds et le goûter après l’école, une religion. Au-delà du gaspillage phénoménal de papier, déjà constaté lors des élections présidentielles (puis scolaires), c’est une perte de temps parfaitement déprimante.

Pour constituer son entreprise, Fred a paraphé puis signé – et moi itou – sept dossiers de huit pages. SEPT. Mais ils en font quoi ? Quand nous avons incorporé notre entreprise à Montréal : 24h et quatre signatures en tout et pour tout. Dans le même esprit, pour ouvrir un compte en banque, j’ai dû fournir plein de références et écrire… à la main une déclaration sur l’honneur : une page pleine (d’accord j’écris gros). Ça ne m’était pas arrivé depuis le collège !

Le culte du papier. Je devrais être contente, cet amour inconditionnel de la matière s’affiche aussi pour les livres. En France, les publications numériques ne décollent pas et le nombre moyen de magazines par habitant reste encore, même s’il a diminué, un des plus élevés de la planète.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s