ma première fois

Ouh… c’est chaud ! Et oui Chérie, c’est du Bikram aussi. Du yoga chaud à Bordeaux. Cinquante personnes suantes et transpirantes qui enchaînent 26 postures dans une large salle à 40°C. Un petit côté secte… les adeptes du Bikram. Ils oublient souvent de sourire. Heureusement, parmi les participants à cette première séance, il y a de tout : hommes, femmes, jeunes, vieux… quelques caricatures, une vraie routarde avec une longue longue tresse en dread-lock, un adorable couple de papie-mamie, une yogista pure et dure format poupée sans l’ombre d’un microgramme de graisse entre peau et muscles, une obèse dont l’agilité et la ténacité m’ont bluffée, des messieurs format rugby cubes, etc.

bikram

Nous sommes cinq débutants. Les consignes sont strictes. Le cours dure 90 minutes. Aucune sortie autorisée. Chacun son tapis, une serviette posée dessus, une bouteille d’eau à côté. Pendant les cours rigoristes, il est même interdit de boire. Ne jamais forcer. Respirer par le nez uniquement. S’assoir quand l’exercice est trop dur, ou que la tête tourne, ou que…

Sur un podium, Alain, le prof annonce la routine, sans la faire. Face au miroir, respiration d’abord, étirements ensuite, postures enfin. Au bout de 39 minutes précisément, j’ai trouvé le temps long. Même pas la moitié encore ! J’ai pris sur moi. « Respirez pour voir », disait mon ancienne prof de yoga. Je me suis assise. Après deux séries, j’ai repris l’enchaînement des mouvements au sol. Avec des genoux plusieurs fois opérés et des lombaires naturellement en compote, certaines positions me sont actuellement inaccessibles. « Tu as toute la vie pour y parvenir » m’encouragera Alain à la sortie.

bikram-postures

Finalement, ça se termine. Je suis contente de moi. J’ai tenu jusqu’au bout, malgré les effluves parfois soutenues que mon flair de Labrador a forcément détectées ! Je me sens sur une autre planète. Curieux mélange d’endorphines. Je plane, et je ne suis pas la seule. Une grande blonde cherchera sa serviette autant que je chercherai mon manteau. Le vestiaire des femmes est beaucoup trop petit. Dégoulinantes, on se frôle, on s’évite. Peu de commentaires, pas de sourire, à peine « bonne journée » en sortant. Ca manque un peu de joie de vivre, tout ça. Est-ce que ça fait partie du kit Bikram, comme les artistes, qui ne peuvent créer qu’en souffrant, les yogis n’exercent au chaud qu’en faisant la gueule ? Oh non, je sais, ils ne se mélangent pas au commun des pratiquants occasionnels. Le nirvana ne se partage pas !!! Je rigole bien sûr, tout le monde semble très gentil.

Je rentre chez moi. Soleil éclatant. J’ai chaud. Je conduis au ralenti. Effet bien-être. Je rêve d’une soupe chinoise pleine de légumes. Pourtant, une fois à table, je dévore. Un ogre. Comme si j’avais couru un demi marathon, en fait. Quelqu’un a dit que le Bikram n’était pas un sport ? Vivement demain… Pour commencer le yoga chaud, j’ai un forfait découverte de cours illimités sur 10 jours ! Merci Pascale.

Lu : comment profiter à fond de ses classes de Bikram (english only)

Publicités

2 réflexions au sujet de « ma première fois »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s