grippe d’homme

Un jour, une femme a un rhume : elle tousse, mouche, vague mal de tête, la gorge qui râpe, le nez qui coule. Tiens, un éternuement. Un rhume, quoi. Pas de fièvre, pas de quoi fouetter un chat. Elle va bosser, fait les courses et le ménage, la bouffe et les devoirs des enfants. Un jour, un homme a les mêmes symptômes.

homme malade

Ça change tout. L’homme est très malade. Il n’a pas un rhume, il a… une grippe. Si.

C’est grave et contagieux. Sérieux. Exigence de rester alité au moins quelques jours, et de se faire bichonner. Un homme malade ne peut pas bouger un orteil. Surtout, il se plaint. Voire, il est désagréable. Une grippe d’homme quoi !

Notre mâle domestique est malade depuis si longtemps, qu’il est devenu un excellent malade. Il ne se plaint jamais, se soigne, ne rechigne sur rien, consulte le médecin, ingurgite tous ses médicaments sans râler. Aujourd’hui, terrassé par une grippe, une vraie, il est parti bosser. Ça se peut, donc !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s