Dos 1:137

Encore une série inutile: de dos.

À la base, ma crainte de demander aux individus de poser comme le fait si bien le concepteur de HONY (Human of NY). Demander l’autorisation de les photographier. Ou bien voler leur image, l’instantanéité de leur expression, d’une situation. Malaise. Alors, je préfère les saisir de dos. Ils ne me voient pas. Je ne dérange personne.

Je regarde loin devant moi. Fondue dans une autre perspective.

 

IMG_6673

 

 

Tout a commencé avec ces deux femmes. Ou d’autres.

Je marche dans Saint-Germain des prés, à Paris. Je reviens d’une exposition qui m’a troublée. Artemisia Gentileschi, peintre féministe avant l’heure. Je marche, comme toujours dans la capitale. Devant moi, deux femmes avancent d’un pas vif. Elles ont l’élégance toute parisienne. Elles ne peuvent être QUE parisiennes. Du cheveux aux souliers. Je m’interroge sur l’appartenance d’une silhouette à une ville. La coupe moderne, simple, courte. La veste cintrée sur un pantalon moulant. L’argent ne manque pas, les vêtements sont griffés. Peu portés. Les formes sont délicates. Le corps mince de chacune se meut en souplesse. Un grand sac à main, serré sous le bras. Un foulard, Hermès forcément, noué négligemment. La cinquantaine avancée est discrète.

Le temps que j’émerge de mon observation pour sortir mon iphone… elles sont loin. Je les troque pour d’autres, et amorce cette série.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s