24h au (petit) sommet

 

 

 

 

Il est 6:15. Sur le plateau du Beon, le soleil émerge, derrière les montagnes. Les premiers rayons me réveillent et sèchent la rosée sur la tente. Les cloches des vaches ponctuent le silence. Tout le monde dort. Le décor est planté pour la journée. Sublime. Instant d’absolu.

z8

 

Après ce ne sont que de brefs clins d’oeil… du bavardage visuel qui traduit, pauvrement, le plaisir des heures passées à marcher, rigoler, débâter, pique-niquer, marcher, se plaindre de la chaleur, mettre les bâts, marcher, barboter dans un abreuvoir, éviter les bouses de vaches, boire du rhum arrangé, penser, observer les nuages, croiser des inconnus, encourager des coureurs de trail qui préparent l’Ossaloise, marcher, dire des bêtises, charger les enfants pour tenter (vainement) de les ralentir et de contenir leur énergie… Tout ça.

 

z z2 z3 z4 z5 z6 z7z9 z10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s