Kafka sort de cette ville

Se stationner à Bordeaux tient du sport extrême.

Dans tous les articles, dans toutes les chroniques, dans tous les sondages, le constat est identique : c’est le bordel.

Au centre-ville, on oublie, puisqu’il est piéton ! Jusque là, tout est normal. La ville – qu’elle est la plus belle au monde (clin d’oeil ici à Sophie P. qui aime le rappeler) – rêve même d’un « tout-piéton ». En terme écologique, en terme d’image et de marketing, c’est drôlement super. Dans la vie vraie, c’est une autre histoire.

J’habite en banlieue. Ouh. Bouh ! Choo ! C’est ça. La magnifique Rive-droite avec ses collines, ses vignes et ses villages bourgeois en pierre. Un bus par heure… aux heures de pointe. Forcément j’exagère, mais à peine. Les gamines qui vont au lycée (cégep) se lèvent avant 6h pour éviter d’être en retard.

bt

Je ne sais pas qui a pris cette photo, et je m’excuse d’office auprès du photographe de ne pouvoir le nommer. Extrait d’un blog de Sud Ouest.

Donc, pour aller dans la Bordeaux qu’elle est belle, voiture obligatoire.

Quand j’y vais quelques heures, pas de soucis, je paye un parko… Ah non, pas si simple le parko. Les stationnements se payent en monnaie – vous en avez vous ? parce que moi, jamais. – ou par carte Monéo. La carte Monéo, comme son nom l’indique, serait un genre de carte qu’on recharge d’argent. Une carte de débit autonome. J’oubliais, la recharge de la carte est, elle aussi, assez acrobatique. J’en suis encore à chercher des bornes qui le permettent. Tu mets 50 euros, et tu utilises les 50 euros… dans les parkos. 3,40 euros pour 2 heures, le maximum que l’on peut payer d’un coup. Calcul : je reste 6h au taff, alors 10,20 euros la journée et trois aller-retour à la borne de paiement. À peine moins que dans les stationnements privés, souvent souterrains, où tu payes le temps que tu veux !

Forcément, on oublie l’heure. Malgré les alarmes d’ordi, on finit toujours par rater l’échéance. Un téléphone inattendu, une copine pas vue depuis des lustres, un fichier récalcitrant… Le PV arrive toujours trop vite. Trois cette semaine, je peux vous en parler. 17 euros, la contravention. Et encore, j’ai du bol – contrairement à Gérard qui en a rarement – il y a des places autour du bureau. Oui, une vraie de vraie chance. Essayez de vous garer pour voir, du côté du cours de la Martinique, de la place de la Victoire… Ah, ah. Vous faites moins les fiers. Il n’y a pas de places.

Je résume : 1. pas le choix de venir en voiture, 2. peu, voire pas, d’emplacements en ville, 3. des horodateurs à renouveler toutes les 2 heures, 4. des horodateurs payables avec des cartes… impossible à recharger (ou de la monnaie qu’on n’a jamais). Mais que font les touristes, nombreux dans la ville qu’elle est trop préférée des Français ?

J’ai lu hier dans le formidable Sud Ouest – formidable, parce que c’est une véritable bible de faits divers (d’hiver?), j’adore – que la fréquentation du tram – pure splendeur aux lignes élégantes (merci Bombardier), n’avait augmenté que d’1% en dix ans d’existence. Bon, plus loin dans l’article, on nous disait qu’en proportion de l’augmentation de population, ça représentait plutôt 25% de hausse de fréquentation.

Mais, je rêve de prendre le tram! Encore faut il pouvoir me garer à proximité d’une station, et pouvoir payer – ou pas, ce qui est mieux – pour toute la journée. Je vous dis, le bordel.

Enfin, ça pourrait être pire: hier, la charmante Brindille, fleuriste de son état et voisine de bureau, s’est fait fracasser la fenêtre conducteur de sa camionnette. Elle venait de finir de vider son coffre. Épuisée par la tâche, vidée par les Fêtes, crevée par le démarrage de son entreprise. Elle était à 4 mètres de l’entrée… et du véhicule. Un mec bourré, un quinqua pochtron qui n’a rien eu le temps de voler. Il a juste explosé la vitre. Fait chier.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s