Paris

Paris, encore et toujours. Ma ville. Celle où je suis née. Chez moi, malgré les odeurs, le bruit, le monde. Promenade improvisée à la tombée du jour le plus long de l’année (ou presque).

IMG_9218

qui sont ces femmes ? Contraste inattendu : Cariatides centenaires et officielles d’un bâtiment près du musée d’Orsay, le drapeau patriote France-pays-des-droits-de-lhomme, et ces guerrières africaines déchirées, abîmées.

IMG_9210Les touristes sont partout. Esplanade des Invalides, ils pique-niquent sur les pelouses. Quel bonheur d’accéder enfin à ces tâches vertes, fraîches ponctuations des grandes artères. Quand j’étais petite, c’était strictement interdit de marcher sur l’herbe « publique ».
IMG_9239
Demain est un autre jour. De Montparnasse à Châtelet en passant par le Jardin du Luxembourg. Ça fait partie des charmes de la capitale : d’une rue à l’autre, des monuments vieux comme le monde. Après on s’étonne que les Français fassent comme ils ont toujours fait : mais ça dure depuis trois siècles, alors forcément, l’histoire pèse un peu. IMG_9238 instantanés de lieux.IMG_9236 14e arrondissement. L’enfance encore. L’école sur Sarrette, les copines rue d’Alésia et porte d’Orléans, la piscine avenue du Général Leclerc, puis l’immense Lycée Paul Bert rue Huyghens, ma maman rue Daguerre, les amis rue Pernety.IMG_9234 IMG_9233 @Frédéric OdinetIMG_9231enclave improbable et silencieuse au coeur du 14e : calme, propre, fraîche, transpirant l’argent discret et bienveillant. Paradis BoBO.IMG_9230 le soleil se couche sur le Pont neuf.IMG_9229 sous les pavés, la plage !IMG_9228 IMG_9225 pas de quoi râler, ils sont toujours là les cadenas !IMG_9224
IMG_9219 encore des cadenas… ils me gonflent. Je déteste l’image même du cadenas -loquet, serrure, fermeture- qui bloque, qui clôt, qui condamne, qui défend. Et comme ça, ils symboliseraient l’amour. N’importe quoi.

IMG_9222
pour l’été, les berges se transforment en café. Les passants et autres touristes se rêvent à Copenhague ou à Brooklyn. Partout des bouteilles de rosé glacé, des baguettes et du saucisson, des bouchées du soir pour entamer la nuit. Joyeux…
IMG_9211

Publicités

Une réflexion au sujet de « Paris »

  1. Ouh là là, que de souvenirs!!! Eh oui l’école de la rue Sarrette, les copines du quartier rue d’Alésia, Bd Brune, le RER du parc Montsouris (hein Pascale!), le grand lycée Paul Bert, la porte d’Orélans où j’ai grandi et où ma mère vit toujours… Sacrée madeleine de Proust en vérité! Désormais j’habite en banlieue, l’argent a eu raison de mon déménagement hors de mon Paris, mais quand je vais « là bas » je suis zen, chez moi…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s