une année en Gironde 57 – Quand Mitt Romney, l’ultra Républicain, traînait dans notre village

Ce matin, un message de notre échangiste m’informait de cette anecdote savoureuse… (un article de Gaétan Mathieu)

Favori des primaires républicaines pour la présidentielle de 2012, Mitt Romney a parcouru la France à la fin des années 60 en tant que missionnaire pour l’église mormone. Un périple fait de hauts et de bas qui va changer à jamais le jeune Mitt.

4 juillet 1966, le jeune Mitt Romney, tout juste 19 ans, débarque au port du Havre. Des rêves plein la tête, il espère prêcher la parole de l’église mormone dans toute la France. Mitt Romney se déplace de ville en ville à bicyclette, une carte de visite à la main sur laquelle est imprimée une photo du temple de Salt Lake City, et une autre de sa famille dans le Michigan. Après des débuts timides dans le nord de la France, il se dirige vers le sud et prend ses quartiers à Talence, dans la banlieue de Bordeaux. C’est là qu’il rencontre Howard H. Hunter, futur président de l’église de Jésus-Christ des saints des derniers jours.

Mitt Romney s’affirme peu à peu comme un jeune volontaire, plein d’ambition. Dans la lettre d’information hebdomadaire envoyée aux Etats-Unis sur les performances des missionnaires, Mitt Romney est souvent celui qui a réussi à distribuer le plus de prospectus lors des portes à portes. Mais le jeune homme doit néanmoins faire face à de nombreux rejets de la part d’une population française pas prête à se convertir à une religion qui interdit le vin. Dans les nombreuses lettres qu’il envoie à son père, Mitt Romney confie son désespoir face à ses maigres résultats.

Une tragédie et une promotion

Alors que les événements de mai 68 paralysent la France et notamment les banques, les missionnaires sont obligés de se rendre en Espagne pour retirer leur argent. Mitt Romney est marqué par ces événements et parle dans ses lettres d’une « France archaïque plutôt que révolutionnaire ». Un mois plus tard, Mitt Romney s’installe dans le 16e arrondissement de Paris, où se trouve le siège de l’église.

Il occupe le poste d’assistant du président la mission française. C’est à ce titre qu’il se rend avec le président H. Duane Anderson, sa femme Leola et trois autres missionnaires, à l’église de Pau. Mais dans le petit village de Bernos-Beaulac en Gironde, la Citroën DS conduite par Mitt Romney entre en collision avec une autre voiture. La femme du président meurt sur le coup. Tous les autres occupants sont blessés. Mitt Romney souffre lui d’une blessure à la tête, d’une fracture de l’avant-bras et de multiples hématomes. L’enquête conclura que le jeune missionnaire n’est pas responsable de l’accident.

Après deux mois à l’hôpital, Mitt Romney revient sur Paris et devient le nouveau président de la mission, en l’absence de H. Duane Anderson, retourné aux Etats-Unis. Ses qualités de meneur d’hommes et d’orateur, reconnues par tous les autres missionnaires, sont enfin récompensées, lui qui se trouvait jusqu’alors sous-utilisé.

Marqué par la violence des manifestations de mai 68, le rejet constant lors du porte à porte, voire les insultes du fait de sa nationalité en pleine guerre du Vietnam, Mitt Romney avoue volontiers que ses deux années et demi en France ont d’abord été très frustrantes et difficiles. Puis tragiques, après l’accident. Mais elles lui ont aussi permis de s’affirmer et de développer ses talents de leader. Mitt Romney assure aujourd’hui que cette mission en France a également été le révélateur de sa foi, tout autant qu’une leçon d’espoir et de courage. Des enseignements dont il reconnaît aujourd’hui les bénéfices, en pleine course à l’investiture présidentielle.

L’article L’Apprentissage français du jeune Mitt Romney, écrit par Gaétan Mathieu le 18 août 2011, a été publié dans Le Journal français des États-unis, France-Amérique, édition du jeudi 15 mars 2012. 
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s