mariage gay… bien sûr, et alors ?

Mais ils nous emmerdent les ultras cathos. C’est quoi leur problème à ces coincés du cerveau qui, comme tous les ultras – toutes religions confondues, se portent garant de la morale et de la bonne parole ?

Je suis hétéro. Je n’ai pas plus choisi mes préférences sexuelles que mes copains et copines homos. Je suis comme les gays finalement, j’aime les hommes. Mais ce que mes potes font dans leur chambre à coucher les regarde. C’est, comme la religion, de l’ordre de l’intimité. Après, leurs choix au lit n’a aucune incidence sur leur intelligence, leur humour ou l’argent qu’ils gagnent. Comme tout le monde, ils payent des impôts et contribuent au développement économique et social du pays. Comme beaucoup, ils croient en Dieu (quel qu’il soit).

Le prêtre qui nous a marié a longtemps vécu en Afrique où l’on accommode facilement la religion à la sauce locale. C’est plus simple pour convaincre. Ça marche. Les pratiquants se multiplient. En Occident, l’Épiscopat s’excite, s’obstine à préserver la « pureté » du dogme. Les églises se vident. De moins en moins de croyants se retrouvent dans cette vision étroite de l’humanité.

Un jour, notre prêtre est rentré dans son Québec natal. Son ordre officiait dans la seule paroisse homosexuelle de Montréal. Nous y avons baptisé nos quatre enfants. L’église remplie d’hommes de tous les âges, partageant la même foi. « Que Jésus ait eu une aventure avec Marie, ça se peut… » Le prêche a commencé. « Que Jésus ait eu une aventure avec Jean, ça se peut aussi… » Le prêche a continué. Les bedeaux n’avaient jamais célébré de baptêmes. Personne n’avait jamais vu autant d’enfants. Plusieurs paroissiens pleuraient de joie. Il n’y avait que des sourires dans cette communion sincère, honnête, simple.

La Hollande a autorisé le mariage entre personnes du même sexe en 2000. Belgique (2003), Canada et Espagne (2005), Afrique du Sud (2006), Norvège et Suède (2009), Argentine, Portugal et Islande (2010), certains états du Brésil, du Mexique et des États-unis, tous ces gouvernements ont suivi l’initiative hollandaise (c’est un signe non ?). On ne peut pas dire que l’Espagne, l’Argentine et le Portugal, le Mexique, le Brésil ne sont pas des pays 1. très catholiques, et 2. très machistes.

Et pendant ce temps, les fous furieux de Civitas attaquent leurs opposants, comme ils l’avaient si bien fait – il y a un an précisément – lors des représentations de spectacles (Golgota Picnic, de Rodrigo Garcia, à Toulouse et à Paris) qu’eux seuls considéraient comme offensants. Ce sont des malades.

Arrêtons le délire. En 2012, la France ne peut pas passer à côté de la légalisation du mariage entre personnes du même sexe. Je ne comprends même pas qu’on en soit encore à ce genre de débat. Comme si il n’y avait rien de plus essentiel actuellement.

Il y a cinquante ans, les mariages mixtes étaient illégaux, les mésalliances, comme on disait pudiquement, aussi. Le divorce, aussi, au fait. Les enfants, nés hors mariage, étaient des bâtards. Allo, au 21è siècle, peut-on passer à autre chose, et légaliser dare-dare l’union de ceux qui aiment ceux qui leur ressemblent ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s