vacances, j’oublie tout…

… plus rien à faire du tout, la la la. Plusieurs d’entre vous se souviennent de cette chanson, c’est sûr. 1982. Les cheveux frisés blonds de la fille (façon Flashdance), le costard blanc cintré du mec. Ah, les folles années 80. Une nouvelle trahison de mon âge ! Une évocation sans équivoque des plaisirs de l’été : l’île déserte, le sable chaud. L’imagerie des vacances évoque rarement un mètre de boue glacée avec gants, écharpe, bonnet, nez qui coule et grosses bottes brûlées par le sel de déglaçage.

sloche

Les vacances, donc. Par définition, un temps mort, décalé de la routine. Plus d’horaires. Le vrai luxe : congé de réveil, d’horloges et autres calendrier électronique.

Faux, archi faux pendant les « vacances » de Noël. À peine vibrée la dernière sonnerie de l’école, au lendemain des derniers bisous aux collègues, on fonce dans les familles, on fait des courses de bouffe, on trouve les cadeaux oubliés, j’ai encore trop bu hier j’ai un de-ces mal de tête, vite chez mamie, qu’est-ce qu’il est chiant son nouveau mec, allez on rentre à la maison, mince déjà le réveillon j’ai rien à me mettre, chéri cette année j’hésite entre grippe et gastro qu’est-ce que tu me conseilles pour perdre du poids ?, n’oublie pas demain galette…

Et, c’est la rentrée. Inutile de dire que personne n’est reposé. À moins de s’être exilé aux îles Mouk Mouk, on serait même plutôt plus crevés qu’avant les vacances. Au moins, c’est une nouvelle année qui commence, et dans moins de trois mois… le printemps !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s